0

[J’ai tenté de publier ce long message sur le forum. Apparemment, il n’y est pas. Excusez-moi en cas de doublon.]

As-salâmu `alaykum,

Voici quelques passages du rêve que j’ai fait aujourd’hui. J’aimerais en avoir une interprétation.

D’anciens camarades d’école décident d’aller rendre visite à un ancien prof. On se retrouve à notre point de rendez-vous. On est en grand nombre.

On emprunte un moyen de transport qui nous mène finalement à un lieu rempli de bâtiments. On se disperse. Je perds de vue mes anciens camarades. Je me retrouve avec des (pré)adolescents. On traverse des bâtiments. On monte des escaliers… Puis on se retrouve dans une bibliothèque pleine à craquer. Un homme armé fait irruption dans la bibliothèque, nous menace. Je ne sais pas s’il a tiré. On cherche refuge dans la bibliothèque. J’ai les yeux fermés soit parce que je ne veux pas assister à la scène, soit parce que je me suis évanouie. En rouvrant les yeux, je me retrouve dans une maison contiguë à la bibliothèque, où sont réfugiées d’autres personnes. Le calme rétabli, des dames nous raccompagnent à la bibliothèque. En sortant de la maison, on traverse des dortoirs pour enfants. En fait, cette maison est peut-être un internat ou la résidence du personnel de la bibliothèque.

De retour à la bibliothèque, on se disperse à nouveau. J’en ressors. Je traverse des rues, puis une passerelle et enfin, je me retrouve dans une sorte de ghetto noir. Je passe près d’un arrêt de bus bondé de monde. On y entend beaucoup de bruit. Je quitte vite ce quartier en empruntant la même passerelle qu’à l’aller. Je continue à chercher ma voie…

A un instant, je me retrouve avec des filles dont quelques anciennes camarades. On se dirige vers une autre bibliothèque. Puis je me retrouve seule. Je rentre dans la bibliothèque où je trouve beaucoup d’enfants/préadolescents, dont mon petit frère. J’aperçois OC, un proche de la famille [malade dans la vie réelle], assis par terre, en train de manipuler quelque chose, un journal peut-être. Je continue mon chemin, je m’installe à une table. Quelques instants plus tard, mon petit frère s’approche de moi pour m’informer de la présence d’OC; je lui réponds que je viendrai vers lui…

Pour information,

. je n’ai plus de contact avec mes anciens camarades

. j’évite toujours les foules

. je ne fréquente aucun des endroits évoqués ci-dessus.

Je vous remercie pour votre interprétation.

Khadijatu

Question is closed for new answers.
Selected answer as best
Faire un commentaire